Notre peur la plus profonde n'est pas que nous ne
soyons pas à la hauteur, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites
.
Marianne Williamson
Toutes les ressources sont déjà en nous !

Oser être soi

Ce que l’on perçoit de la réalité n’est qu’une interprétation que fait notre cerveau qui cherche à confirmer ce que l’on croit déjà !

On a donc, chacun, une vision biaisée de la réalité, difficile à remettre en question puisque notre cerveau cherche sans cesse des preuves de nos croyances enracinées.

Dans cette vidéo, l’équipe de « Et tout le monde s’en fout » partage une explication éclairante sur la manière dont fonctionne le cerveau pour créer notre vérité – toute personnelle – et donc notre réalité ! Continuer la lecture

En me libérant des pensées de jugement, je crée de l’espace dans ma conscience et dans ma vie pour laisser apparaître ma nature profonde, « qui je suis vraiment ».

Libérer l’Être que nous sommes passe par accueillir « qui on est » au fond de soi. Ce « soi » n’est pas « ce qu’on pense qu’on est », fruit de notre mental. Il ne s’agit pas de comprendre ni de faire quoi que ce soit pour se faire une idée un tant soit peu « réaliste, concrète, tangible, façonnée par des mots compréhensibles par notre mental ». Une fois qu’on laisse notre essence transparaître au travers du filtre de notre mental, la vie laisse apparaître le flux de notre énergie vitale, notre vraie nature dans la joie et la gratitude de chaque instant. Ainsi, c’est une manière de vivre, d’Être au quotidien qui sera la déclaration de « qui je suis ». Il ne faut pas le définir avec des mots, il faut l’Être. Continuer la lecture

« Moi d’abord », c’est accueillir et se connecter à « qui on est vraiment » profondément, c’est une manière de se respecter totalement pour rayonner Libérer-son-Potentiel.be - Moi d'abordavec tout notre Potentiel ! ET comme nous sommes tous connectés les uns les autres, se connecter à soi, profondément, c’est se connecter aux autres et les entraîner vers le haut par notre rayonnement personnel. Continuer la lecture

A force de vouloir être « parfait », nous nous sommes déconnectés de qui nous sommes vraiment. Quelques sources d’inspiration pour être parfaitement soi !Libérer-son-Potentiel.be - Etre parfaitement soi

  1. Se demander à chaque moment : qu’est-ce que JE veux vraiment ?
    • Il arrive souvent qu’on hésite face à un choix, une décision. Mais nos critères de décision sont parfois désalignés par rapport à soi : il arrive qu’on fasse un choix en fonction des autres (souvent, ce n’est même pas ce que veut l’autre, mais ce qu’on croit que veut l’autre… on interprète les attentes des autres)
    • Identifier ses critères de décision amène à faire le tri : en « neutralisant » l’influence des autres, on peut se centrer sur ce qu’on veut vraiment. Ça ne veut pas dire qu’on ne tient pas compte des autres, mais une première étape est de se demander, d’abord « qu’est-ce que, moi, je veux vraiment ? »…

Continuer la lecture

Message d’une Grand-Mère au seuil de sa mort… Epanouissement

Les fleurs s’épanouissent dans la lumière. Je n’ai pas donné assez de ma lumière aux gens autour de moi. J’en ai donné à mes fleurs, en les mettant près de la fenêtre, mais ce n’était pas MA lumière. J’aurais voulu accueillir ma lumière pour être capable de la partager avec mes enfants… Je n’ai pas su, je n’ai pas pu… 

Trouvez votre Lumière, « en vous », pas « à travers » les autres, pas « chez » les autres. Puis faites-la briller « pour » les autres en leur consacrant votre cœur : en leur ouvrant votre cœur qui ne demande qu’à briller. Et les fleurs s’épanouiront autour de vous…

 

 

On pourrait croire qu’on peut être soi dans le désarroi, dans la peine, dans la douleur, dans la joie aussi ou le plaisir. Mais être soi est bien plus que ça. Être soi, c’est défier le côté matériel de la Tu-es-toi-quand-tu-tecoute-LsPnature humaine, c’est à dire de l’ordre de la matière. Quand on est vraiment soi, on transcende le réel, c’est délicat à expliquer dans des termes « matériels », de l’ordre de la matière. Nous sommes une réalité immatérielle. Notre être profond  transparaît dans la réalité quotidienne, par bribes, par coups de semonce, comme pour alerter de ce que ça peut être, mais sans aller trop loin, car la nature humaine n’est pas prête, aujourd’hui, à voir quelle est son essence. Le matériel rassure, mais ça rassure faussement le « moi » matériel qui guide nos vies. Notre « vrai moi », lui, n’a pas besoin d’être rassuré, il EST. Continuer la lecture

Le plus grand obstacle à être soi : la façade qu’on a appris à construire au fil du temps. Cette façade est une duplicata de son propre moi, mais coloré au gré des croyances limitatives, des faux-semblants qui constituent une armada de réponses possibles aux sollicitations de la vie, mais qui n’ont qu’un but, nous éloigner de « qui nous sommes vraiment ». Se libérer de sa façade

Pourquoi s’en éloigner ?  La peur, toujours la peur… Elle nous rappelle combien nous sommes puissants à l’intérieur sans oser le voir, l’accueillir et le vivre pleinement. Combien nous disposons tous de cette force intérieure que nous allons pourtant tellement chercher à l’extérieur. Mais pourquoi  « chercher », pourquoi essayer de l’obtenir ailleurs que chez soi ? Car on nous a désappris à lui faire confiance. Au cours de notre enfance, en toute bienveillance, nos parents, nos enseignants, nos éduquants nous ont « rassuré » en nous laissant croire qu’ils avaient pour nous la solution idéale. Continuer la lecture