Notre peur la plus profonde n'est pas que nous ne
soyons pas à la hauteur, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

Marianne Williamson
Votre Potentiel est illimité, Libérez-le !

Trouver sa voie

« Moi d’abord », c’est accueillir et se connecter à « qui on est vraiment » profondément, c’est une manière de se respecter totalement pour rayonner Libérer-son-Potentiel.be - Moi d'abordavec tout notre Potentiel ! ET comme nous sommes tous connectés les uns les autres, se connecter à soi, profondément, c’est se connecter aux autres et les entraîner vers le haut par notre rayonnement personnel.

Tout ce qu’on fait pour soi, on le fait instantanément pour les autres. Et c’est la seule manière de faire pour faire évoluer sa vie, pour faire évoluer la vie… Personne n’a le pouvoir de faire changer les autres. Changer est une décision personnelle… La seule chose qu’on puisse changer, c’est soi-même. Et si on change, soi-même, la relation qu’on a aux autres, au monde, va changer. Les autres vont être amenés naturellement à se repositionner et peut-être aussi à changer… Mais ça leur appartient ! La seule chose à faire est donc de changer soi-même… pour voir un changement dans le monde.

Ce titre intentionnellement provocateur semble égoïste ! Mais en vérité, la manière de considérer « moi d’abord » veut dire : prendre soin de soi et de sa nature spirituelle est la SEULE chose à faire (et la seule chose entre nos mains) ! On peut envisager de prendre du temps pour les autres… C’est tout à fait louable ! Mais si, ce faisant, on se néglige, on passe à côté de l’essentiel… Prendre en compte notre nature profonde, au-delà de toutes les croyances limitatives qu’on a intégrées depuis notre petite enfance (à propos de nous, des autres, du monde…), c’est prendre toute sa place dans notre monde… C’est se donner la meilleure chance d’être avec toute sa personne, tout son Être au service de l’humanité, qui en a tant besoin.

Dans le monde de la matière, on a l’air déconnecté les uns des autres. Mais notre vraie nature, spirituelle, nous donne le pouvoir infini de contribuer à élever la conscience de l’humanité… plus JE rayonne, plus JE vibre dans une énergie totalement connectée avec qui je suis, plus j’accrois mon Potentiel d’accompagner les autres sur leur chemin. C’est donc NOTRE responsabilité. C’est même notre SEULE responsabilité.

Beaucoup d’éduquants (parents, parrains, tantes, enseignants, éducateurs…) agissent avec leurs propres enfants selon un modèle qu’ils ont intégré de leur propre éducation, soit en faisant pareil, soit en faisant l’opposé… mais dans ces deux cas, toujours en dépendance au modèle reçu… Imaginez un parent qui prend soin d’être parfaitement qui il est vraiment, au-delà de tous les schémas qu’il a intégrés depuis tout petit. Si ce parent se vit profondément comme un être spirituel, unique, mais connecté aux autres, libre d’être qui il est vraiment à tout moment, il pourra accompagner ses enfants vers la meilleure forme d’eux même… simplement en devenant ce modèle pour ses enfants : un adulte totalement connecté à lui-même et épanoui…

Il en est de même dans vos relations : être la meilleure forme de soi-même permet de rayonner et inspirer les autres. Or, ce chemin vers le rayonnement personnel est un chemin tout à fait personnel. « Moi d’abord » représente donc la route vers ce chemin personnel. Et comme nous sommes tous connectés, les autres, y compris nos enfants, en seront touchés et inspirés. Donc, de facto, ce sera « les autres AUSSI » !

 

Cet article t'as inspiré ?
Pense à le partager avec tes amis… 

Le plus grand obstacle à être soi : la façade qu’on a appris à construire au fil du temps. Cette façade est une duplicata de son propre moi, mais coloré au gré des croyances limitatives, des faux-semblants qui constituent une armada de réponses possibles aux sollicitations de la vie, mais qui n’ont qu’un but, nous éloigner de « qui nous sommes vraiment ». 

Pourquoi s’en éloigner ?  La peur, toujours la peur… Elle nous rappelle combien nous sommes puissants à l’intérieur sans oser le voir, l'accueillir et le vivre pleinement. Combien nous disposons tous de cette force intérieure que nous allons pourtant tellement chercher à l’extérieur. Mais pourquoi  « chercher », pourquoi essayer de l’obtenir ailleurs que chez soi ? Car on nous a désappris à lui faire confiance. Au cours de notre enfance, en toute bienveillance, nos parents, nos enseignants, nos éduquants nous ont « rassuré » en nous laissant croire qu’ils avaient pour nous la solution idéale. Pourtant, malgré eux, le message transmis était en fait : « Nous savons mieux que toi ce qui est important pour toi »… Il n’y a pas de mal à partager son avis avec ses enfants : à « partager », mais pas à "imposer" comme on le fait si souvent sans s'en rendre compte. Partager, c’est donner des repères tout en laissant l’enfant garder une liberté totale sur les choix qu’il fera. Là où tout se joue : il est plus important que l'enfant construise sa confiance dans ses choix (ce qu'il veut vraiment) plutôt que de faire un prétendu "bon choix" (selon les critères extérieurs et subjectifs de l'éduquant). Ce qui compte ici n’est pas le choix en soi, mais le processus par lequel l’enfant va s’approprier son choix et gagner en confiance… c’est – notamment – ainsi que l’enfant se connecte à "qui il est vraiment". 

Souvenez-vous de votre histoire… Avez-vous bénéficié de cette dimension d’éveil de la confiance en vos propres critères internes ? Si vous n’avez pas eu cette chance – malgré la bienveillance de vos parents qui font toujours "du mieux qu'ils peuvent avec qui ils sont" – il reste à vous réapproprier cette force qui est en vous… au travers d’un travail personnel. Ça peut prendre du temps. Ça demande aussi de l’aide : un regard externe qui va vous guider pour se reconnecter à soi. Mais imaginez ensuite le bien-être d’être parfaitement soi à tout moment !

Une question à se poser : qu’est-ce que je veux vraiment ??? Si j’étais seul à choisir, si je neutralise tous les critères externes qui m'influencent dans ce choix, quel serait MON choix ? Quelle serait ma voie ? Vient ensuite le moment d’identifier toutes les peurs qui accompagnent ce choix. Des peurs basées sur des croyances dysharmonieuses, c’est-à-dire qui empêchent de manifester tout son potentiel…

Et vous, êtes-vous connecté à votre nature profonde ? Identifiez-vous chaque fois quel serait votre choix, indépendamment des contraintes externes ? C’est une première étape : avoir la conscience du choix juste. Le choix juste, c’est celui qui respecte parfaitement votre personne, qui est aligné avec "qui vous êtes". Après, vient la prise en compte des autres facteurs, des contraintes que vous décidez, en conscience, de prendre en considération dans votre décision finale, notamment en raison des peurs qui vous habitent. Mais avoir la conscience du choix juste et des peurs qui empêchent de faire ce choix constitue une porte ouverte pour laisser jaillir votre lumière intérieure au-delà de votre façade

Se libérer de sa façade

Ce qui compte n'est pas de savoir ce qu'on fait… Mais pourquoi on le fait ! Dans cette vidéo inspirante, Simon Sinek, qui dirige un mouvement visant à inspirer aux gens le goût de faire ce qui les passionne, explique son Cercle d'Or : "Pourquoi, Comment et Quoi".

Les grands leaders de ce monde inspirent, car ils communiquent à propos de Pourquoi ils font ce qu'ils font (leur "Quoi"), sur leur motivation intrinsèque. Dégager de l'énergie motive les autres, avoir du charisme les inspire. L'énergie est facile à copier, mais pas le charisme : Le charisme équivaut à savoir POURQUOI on agit, la conviction absolue d’un idéal plus élevé que soi…

Définir son "Pourquoi" est, selon moi, une condition essentielle pour Libérer tout son Potentiel. Définir son Pourquoi consiste à s'interroger sur une cause ou un but plus grand que soit qui nous inspire, qui nous motive à faire ce qu'on fait ou ce qu'on veut faire dans sa vie.

Start with WHY

Start with WHY

Le monde évolue si vite que les prétendues certitudes à propos de l'avenir des enfants sont bien fragiles. Quelles compétences faut-il avoir acquises pour réussir dans sa vie… De bonnes études, un bon diplôme, un bon emploi pour gagner beaucoup d'argent… Est-ce que les enfants ne sentent pas naturellement quel peut être leur "élément", n'est-il pas avant tout préférable qu'ils développent une totale confiance dans leur Potentiel en prenant la direction de leur Vraie Vie ?

La vidéo qui suit donne la parole à une petite fille qui pose les bonnes questions… 

Argent et sens de sa vie